Vous êtes ici

Point de vue

Mardi 13 Septembre 2016, 13:30

Deux ans de régression. A quand les progrès?

L’anniversaire du gouvernement Michel nous laisse un goût amer dans la bouche. En deux ans de pouvoir, nous ne pouvons que déplorer son obstination et son mépris envers les citoyens ordinaires et les travailleurs en particulier.

En deux ans, il s’est empressé de s’attaquer à tout ce qu’il pouvait : sécurité sociale, pensions, services publics, indexation, libertés syndicales et la liste est loin d’être exhaustive. Du côté de monsieur tout-le-monde, personne n’est épargné. Par contre, du côté des grosses fortunes et des grandes multinationales, c’est le calme plat. Ces mêmes multinationales qui au premier coup de vent, ferment boutique, délocalisent et laissent les travailleurs sur le carreau sans vergogne ni état d’âme.

Et c’est ça que nous devrions applaudir ? D’autant plus que nous savons très bien que ce gouvernement ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Le plan Peeters illustre très bien ce qui nous attend si nous ne nous battons pas : une flexibilité à outrance, sans véritable concertation avec les syndicats et une fois de plus, les travailleurs qui trinquent.

Autrement et mieux, c’est possible. C’est ce que nous répétons depuis des mois sans être entendus. Nous avons une alternative qui sort les gens en difficulté de la pauvreté et donne des perspectives d’avenir pour tous. Mais deux ans que le gouvernement fait la sourde oreille, deux ans qu’il nous ignore, qu’il VOUS ignore.

Nous ne capitulerons pas pour autant. Il faut le répéter plus fort ? D’accord, c’est ce que nous ferons le 29 septembre prochain, en manifestant en masse notre colère et notre mécontentement. Comme Fien, Christophe ou Sven, vous aussi, vous avez des raisons de venir manifester avec nous à Bruxelles le 29 septembre prochain. Nous comptons sur vous !

Robert Vertenueil (Secrétaire général) -  Werner Van Heetvelde (Président)