Vous êtes ici

Actualité

Jeudi 24 Novembre 2016, 6:00

Et toi, être mis au lit à 17h, ça te donne envie?

Non? Pourtant, pour de nombreuses personnes âgées et les malades de longue durée, c’est la dure réalité. Par manque de personnel. La qualité de nos soins régresse. En cause ? Les nombreuses économies imposées par ce gouvernement et le manque total d’investissements. C’est pour cette raison que les travailleurs du secteur ont mené une action ce 24 novembre.

Les défis à relever dans le non marchand sont de plus en plus nombreux. Les situations à gérer sont de plus en plus complexes et engendrent une charge de travail de plus en plus lourde. 

  • La stabilisation (contrats CDI) et la création d’emplois doivent aider à faire face à ces situations. Et pourquoi pas oser la réduction du temps de travail avec embauche compensatoire, sans perte de rémunération.

Le pouvoir d’achat est le moteur de notre économie. Mais les salaires dans le non-marchand sont bas et les travailleurs ont en outre dû subir un saut d’index.

  • Nous voulons une augmentation des salaires bruts, le remboursement à 100% des frais de transport, un 13e mois, etc.

Le Gouvernement fédéral relève l’âge de la pension et supprime pratiquement la prépension. Les possibilités de crédit-temps sont de plus en plus restreintes. La flexibilité n’a plus de limite. 

  • Stabiliser les horaires, garantir une plus longue période de vacances, soulager la fin de carrière, renforcer l’encadrement, lutter contre le temps partiel involontaire etc, autant de mesures à prendre pour permettre un travail de qualité et trouver un juste équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Pour plus de personnel. Pour du travail faisable. Pour des soins de qualité.

Pour tous, toi aussi.