Vous êtes ici

Actualité

Mercredi 30 Septembre 2015, 8:15

Les préavis discriminatoires pour les ouvriers de la construction sont annulés

La Cour constitutionnelle vient de donner raison aux ouvriers de la construction. Personne ne peut être victime de discrimination en cas de licenciement. Les ouvriers de la construction qui travaillent sur des chantiers mobiles bénéficieront donc eux aussi des mêmes préavis que tous les autres travailleurs.

Il y a un an, les délais de préavis des ouvriers et des employés étaient assimilés. Il s’agissait d’une étape importante dans l’uniformisation des statuts des travailleurs du secteur du privé. Il subsistait néanmoins une dérogation inacceptable pour les travailleurs sur chantiers mobiles. Une dérogation permanente qui visait principalement les ouvriers de la construction. En outre, ils ne pouvaient également pas bénéficier d’indemnités compensatoires de licenciement.

Les syndicats ont dénoncé cette discrimination devant la Cour constitutionnelle. Et la justice vient de leur donner raison. Ces dispositions sont annulées. Il reste cependant une dérogation temporaire jusqu’en 2018 qui vaut aussi pour les travailleurs d’autres secteurs. Mais à partir du 1er janvier 2018, tous les travailleurs bénéficieront des mêmes droits en matière de préavis, y compris les ouvriers de la construction.