Vous êtes ici

Le travail

Jeudi 20 Novembre 2014

Un prêt à l’emploi pour prévenir l’impact du délestage sur l’entreprise

Cet hiver, il est possible que nous soyons victimes d’une pénurie d’électricité. Pour réduire l’impact des coupures d’électricité, un plan de délestage a été élaboré. Ce qui signifie que certaines zones du pays connaitront des coupures d’électricité durant quelques heures. Ces coupures peuvent avoir un impact sur votre travail. Nous passons en revue une série de questions à poser à l’employeur lors du CE et CPPT pour se préparer à un tel plan.

Tant au CE qu’au CPPT, il faut avant tout vérifier si l’entreprise est repris dans un plan de délestage. Il est possible de s’en assurer sur le site du SPF Economie.

Questions pour le CE

  1. Comment l’entreprise sera-t-elle prévenue ? Quand ? 
    En principe, Elia (gestionnaire du réseau de transport d’électricité) doit détecter 7 jours à l’avance un risque de pénurie. Il en informe les autorités et une information parait sur le site pretpourlhiver.be.
  2. Quelle est la procédure en interne ? 
  3. Comment les travailleurs seront-ils informés ? 
  4. Des alternatives sont-elles prévues (groupes électrogènes,…) ? 
  5. Certaines entreprises très énergivores se sont portées volontaires auprès d’Elia pour réduire leur consommation si besoin. Celles-ci sont alors averties 6 heures à l’avance du besoin de réduire leur consommation. Pour ce service, un dédommagement est prévu par Elia. Si votre entreprise est volontaire, renseignez-vous sur le montant du dédommagement.


Impact économique et social

  1. Est-ce que une fermeture de l’établissement/entreprise est prévue ? 
  2. Est-ce que la production sera réduite ? Dans quelle mesure ? 
  3. En cas de délestage, quels seront les impacts sur l’organisation du travail ? 
  4. Que feront les travailleurs durant l’arrêt de l’électricité (si cela se produit pendant leurs heures de travail) ? 
  5. En cas d’impossibilité de travailler que prévoit la direction pour les travailleurs : chômage économique/technique, prise congé obligatoire ou autre formule? La direction a-t-elle déjà pris ses renseignements à ce sujet ? 
  6. Qu’en est-il si le travailleur ne peut pas, en raison du délestage, terminer sa journée de travail ? 
  7. Si l’entreprise a une partie de sa chaîne de production sous la chaîne du froid, quid en cas de délestage ? 
  8. Qu’est-ce qui est prévu pour la phase du redémarrage de l’électricité ? 
  9. Si l’entreprise est branchée sur un système à haute tension, le redémarrage au réseau doit se faire manuellement donc il faut le personnel adéquat sur place, est-ce prévu ?

Trajet domicile-travail

  1. Si le travailleur ne peut venir sur le lieu de travail pour cause de difficultés liées au délestage (transports ferroviaire, problème pour accueil des enfants), quelles sont les conséquences pour lui ?

Questions pour le CPPT

  1. Si l’entreprise rentre dans un plan de délestage, quelles mesures de sécurité ont été prises pour éviter les accidents, assurer la sécurité des travailleurs ? 
    • Si l’entreprise est dotée de sources électriques de secours, il est important de s’assurer que ceux-ci ont été correctement testés et entretenus et que la réserve de diesel dont elle dispose est suffisante.
  2. En cas de délestage, est-ce que des kit de secours sont prévus en suffisante (lampes de poche, …) 
  3. Quelles dispositions sont prises pour les portes automatiques, ascenseurs, systèmes d’alarme, systèmes de paiement électronique , … ?

Une fois cette checklist passée en revue, vous devriez avoir les clefs pour faire face à ce plan de délestage. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à prendre contact avec votre section régionale.

Organes compétents :
  • CE - Conseil d'Entreprise
  • CPPT - Comité pour la Prévention et la Protection au Travail
  • DS - Délégation Syndicale