Vous êtes ici

Congrès statutaire 2014

Quels axes prioritaires pour demain?

La Centrale Générale – FGTB tiendra son congrès statutaire du 11 au 13 décembre prochain. 700 délégués feront des choix pour le futur. Un congrès qui tombe aussi à la veille de la grève générale du 15 décembre. A quoi sert un congrès? Petite explication.

Tout d’abord parce qu’un congrès statutaire constitue un élément essentiel dans le processus décisionnel démocratique. 700 militants syndicaux représentent les affiliés de toutes les sections régionales de la Centrale Générale - FGTB. Nous déterminons ensemble les positions et le programme d’actions de notre syndicat. Pour cela, les militants s’appuieront sur un texte de base et une série d’axes prioritaires. Quels sont les thèmes de notre société qui réclament une attention particulière pour les années à venir? Car en effet, c’est sur cela que portent nos axes prioritaires. Ils seront discutés, améliorés ou complétés par le biais d’amendements. Ils seront ensuite votés.

Chacun son mot à dire

Ensuite, un congrès est aussi important parce qu’il accorde sa confiance aux instances dirigeantes. Les participants au congrès évaluent les activités des années passées. Ils élisent une commission de contrôle et un comité fédéral. Au sein de ce comité fédéral, un comité exécutif est à son tour élu, ainsi qu’un président et un secrétaire général. A ce propos, il y aura un grand changement puisque l’actuel président Alain Clauwaert arrêtera ses activités. Toute cette structure dirigeante doit assurer le bon fonctionnement de la centrale. Notamment par le biais d’un secrétariat fédéral. Il se compose de secrétaires fédéraux qui se chargent des secteurs professionnels, élus par ces secteurs. C’est tout un puzzle, mais qui permet à chaque élément du syndicat d’avoir son mot à dire.

Volet international

Le congrès aura aussi un volet international particulièrement fort. Le mercredi 10 décembre, à l’occasion de la journée Internationale des Droits de l’Homme. Nous mettrons cela en musique au travers de deux thèmes : le combat pour les droits des travailleurs domestiques et le combat pour les libertés syndicales. 

Suivez aussi le congrès sur notre page Facebook.

Travail domestique - Un message plein d’espoir

Les conditions de travail des travailleuses et travailleurs domestiques sont parmi les pires au monde, c’est inacceptable. D’autant plus quand sait qu’elles sont plus de 100 millions à travers le monde. Et que les tâches ménagères effectuées sont une source importante de revenu pour de nombreuses familles.

Le travail domestique n’est pas valorisé aux yeux de la société. Les travailleuses ne reçoivent pas le respect qu’elles méritent. Le témoignage de Myrtle Witbooi, travailleuse domestique et syndicaliste en Afrique du Sud, l’a démontré : 15 heures de travail par jour, 7 jours sur 7, jamais de vacances, absence de salaire minimum, maltraitance, …. C’est la triste réalité de ces travailleuses. La vidéo sur l’Equateur véhicule également ce message.

Mais il y a de l’espoir

L’OIT (l’Organisation Internationale du Travail) a promulgué la convention 187. Selon Marieke Koning de la CSI, cette convention définit une série de droits essentiels pour les travailleuses domestiques : limiter le temps de travail, droit au salaire minimum, droit à la sécurité sociale, le droit de s’organiser. Des conventions de l’OIT doivent être ratifiées par les parlements de chaque pays et être transposées dans la législation nationale.

Via la campagne 12 by 12, le syndicat international est parvenu à convaincre 12 pays de ratifier la convention par en 2012. Pour y parvenir, de nombreuses actions de sensibilisation ont été menées, des collaborations avec des syndicats nationaux mises en place, un travail de lobbying…. Et le travail continue. La campagne 12+12 vise à convaincre 12 nouveaux pays.

Si les travailleurs s’organisent, il peuvent vraiment faire la différence

C’est ce qu’a fait Myrtle en Afrique du Sud. Elle a voulu mettre fin à cette exploitation et a décidé de résister. Bien entendu, ça ne s’est pas fait d’un claquement de doigt. Mais jour après jour, elle est parvenue à rallier de nouvelles travailleuses domestiques et à les organiser. C’est ainsi qu’un syndicat a vu le jour. Avec des résultats à la clef. La situation des travailleuses domestiques en Afrique du Sud s’est fortement améliorée : ‘from slavery to freedom’ (de l’esclavagisme à la liberté). La ratification de la convention 187 a notamment contribué à ces améliorations.

Myrtle a conclu avec un message envers les congressistes “Go back to your country and make convention 187 a reality!” (Rejoignez votre pays et faites de la convention 187 une réalité !).

En Belgique, le travail domestique est également une réalité. Via le système de titres-services, plus de 150.000 travailleurs effectuent quotidiennement des tâches ménagères chez les particuliers. Bien entendu, notre législation sociale permet d’éviter les abus. Mais il faut bien avouer que la reconnaissance du travail domestique en Belgique est faible. Il est dès lors difficile d’améliorer les salaires et conditions de travail de ces travailleurs.

Vidéo d'introduction

Libertés syndicales

Le 10 décembre était la Journée Internationale des Droits de l’Homme. La liberté des syndicats d’agir pour défendre les travailleurs fait partie intégrante de ces droits. Le syndicalisme est un élément essentiel de la démocratie. 

La répression à travers le monde

Force est de constater que ces droits sont de plus en plus mis sous pression. Les témoignages du monde entier et de Colombie en particulier, montrent ce que les militants syndicaux doivent endurer. Du harcèlement en passant par les menaces, la prison, les enlèvements voire les assassinats. Les grandes multinationales confient à des organisations paramilitaires la tâche de casser l’influence des syndicats. Les régimes corrompus enferment les dirigeants syndicaux sans aucune forme de procès.

Nous constatons aussi à l’OIT (l’Organisation Internationale du Travail) que les employeurs remettent également en question de manière formelle le droit de grève. La convention 87 de l’OIT porte sur le droit d’association des Travailleurs. Les organisations patronales refusent de reconnaitre que le droit de grève fait partie de ce droit d’association. Cette position irresponsable bloque totalement le dialogue social au niveau international. 

Attaques locales

En Belgique et en Europe aussi, nos droits sont sous pression. Les grèves sont interdites au moyen d’actions en référé et d’astreintes. Et nous lisons dans l’accord de ce nouveau gouvernement de droite des projets qui visent à introduire un service minimum dans les services publics , le droit de travailler et la personnalité juridique pour les syndicats.

Nous n’abandonnons pas

Tous les participants au séminaire international sont unanimes. Nous ne pouvons pas les laisser nous passer sur le corps sans broncher. Nous devons nous battre. En utilisant les moyens légaux, en organisant des actions. En convaincant l’opinion publique et en cassant le discours néolibéral.

La Centrale Générale – FGTB prend ses responsabilités. En menant des actions en Belgique et en introduisant des procédures judiciaires. Mais aussi en étant actif au sein des syndicats internationaux. Et en soutenant les syndicats des pays en voie de développement.

Vidéo d'introduction

Ouverture du congrès

Qui est la Centrale Générale - FGTB ?

La Centrale Générale – FGTB est la plus grande centrale ouvrière de la FGTB. Mais concrètement, être la plus grande centrale ouvrière de la FGTB, ça signifie quoi ? Une vidéo ludique vous dit tout et même plus !

Rapport d'activité

Le rapport d’activité passe en revue les six dernières années de travail syndical de la Centrale Générale - FGTB.  Il fait le point sur : l’évolution d’une série de questions syndicales et socio-économiques, notre rôle et ka situation à l’heure actuelle. Les résolutions du congrès statutaire 2008 sont les lignes directrices pour cet exercice. Ce rapport d’activité sera soumis au vote des militants.

Rapport d'activité
Télécharger (9.27 Mo)

Nouveau président et nouveau secrétaire général

Un nouveau président et un nouveau secrétaire général ont été élus ce matin durant le congrès statutaire de la Centrale Générale - FGTB. Pour une centrale syndicale, il s’agit là des deux fonctions dirigeantes.

Paul Lootens est le nouveau président. Agé de 58 ans, il vit dans la région de Charleroi, il est marié et père de deux enfants. Il milite dans le mouvement syndical depuis sa plus tendre jeunesse. Il a été secrétaire syndical à Charleroi où il a joué un rôle important dans des conflits majeurs comme Verlipack, Glaverbel ou Solvay. En 1991, il devient secrétaire fédéral à Bruxelles. Outre le secteur du verre, il organise aussi le travail syndical dans des secteurs comme la chimie et l’intérim. Durant les deux dernières années, il a endossé la fonction de secrétaire général. Il succède à Alain Clauwaert. Alain Clauwaert qui met aujourd’hui un terme à sa carrière après avoir été président durant dix années.

Werner Van Heetvelde est nommé au poste de secrétaire général. Agé de 51 ans, il est marié et vit à Gand. Bien qu’originaire d’Anvers, il reste à Gand après ses études. Très vite, il devient actif dans le mouvement syndical, en commençant par l’action des chômeurs. Il a tout d’abord été secrétaire syndical à Gand avant de devenir en 2004 secrétaire fédéral à Bruxelles. Werner Van Heetvelde est une figure connue du monde syndical dans les secteurs des titres-services, des entreprises de travail adapté et des soins de santé.

Thème 1 - En marche vers des emplois de qualité

Force est de constater que l’emploi se détériore. Contrats de travail temporaires et précaires, flexibilité accrue et cadences élevées, modération salariale et protection sociale réduite. Les employeurs trouvent une oreille favorable auprès des autorités lorsqu’il s’agit de revoir les conditions de salaire et de travail à la baisse. Si cela profite à la rentabilité de l’entreprise, la qualité de vie des travailleurs, par contre, en pâtit. Les jeunes entament leur carrière via des contrats précaires et ils restent dans le système, comme si c’était le cours ordinaire des choses. Les travailleurs âgés doivent travailler plus longtemps, alors qu’aucun effort n’est consenti pour améliorer les conditions de travail.

Nous sommes aussi de plus en plus confrontés à la flexibilité, aux modérations salariales et à la pression sur les lieux de travail. Cela a des conséquences positives sur les profits des entreprises. Mais cela mène aussi et surtout à la détérioration de la santé des travailleurs.

Par conséquent, la réaction syndicale s’impose. Les travailleurs doivent bénéficier de la sécurité d’emploi. Ils ont droit à des salaires décents. Par ailleurs, leur santé et leur sécurité ainsi que l’équilibre entre leur travail et leur vie privée doivent bénéficier d’une attention particulière.

Texte de base
Télécharger (122.42 Ko)

Thème 2 - En marche vers de meilleurs salaires, une meilleure sécurité sociale et une fiscalité juste

Les entreprises engrangent de plantureux bénéfices. Les richesses provenant de notre travail profitent essentiellement aux multinationales et aux actionnaires. En plus, les entreprises bénéficient aussi d’un éventail d’avantages et de réductions. Il reste de moins en moins pour des salaires décents et une protection sociale efficace. On ne peut même plus négocier librement les augmentations salariales.

Cela ne peut plus durer. Nous avons à nouveau besoin de négociations salariales libres et d’une sécurité sociale forte. En outre, la fiscalité nécessite une réforme afin de garantir une redistribution plus équitable.

Texte de base
Télécharger (96.71 Ko)

Thème 3 - En marche vers une meilleure santé et plus de sécurité

Les risques pour la santé sont toujours bien présents au travail. Les maladies professionnelles continuent à faire des victimes. Cela fait des années que la pression et le stress au travail ne cessent d’augmenter. La sécurité peut être améliorée. La vie est tellement précieuse qu’aucun effort n’est trop important pour la préserver.

Notre organisation du travail doit être revue en profondeur. Plus de prévention, de formation et de contrôles permettront de réduire les accidents du travail et les maladies professionnelles. Les travailleurs victimes de maladies ou d’accidents doivent rapidement bénéficier d’une couverture complète.

En ce qui concerne le dossier fin de carrière, il est souvent revenu au-devant de la scène avec le gouvernement sortant et sa politique néolibérale d’austérité. Nous avons mené des actions fortes contre les mesures prises en matière de pensions, de prépensions et de fin de carrière. Ces mesures sont injustes et discriminatoires : elles touchent essentiellement les travailleurs exerçant un métier pénible qui sont souvent aussi ceux qui sont les moins qualifiés et les moins bien rémunérés.

Texte de base
Télécharger (98.99 Ko)

Thème 4 - En marche vers la liberté de négociation et d’action syndicale

L’action syndicale permet d’améliorer les conditions de salaire et de travail des travailleurs. Nous avons le droit, la liberté d’agir. Aujourd’hui, toutefois, ce droit et cette liberté sont remis en question par les employeurs et les forces politiques néo-libérales. Les actions sont entravées, les délégués syndicaux protégés sont licenciés de façon totalement injuste, les syndicats sont réduits au silence lors de la concertation sociale. Le demande d’une représentation syndicale des travailleurs des petites entreprises est tout simplement rejetée.

Nous engageons la lutte contre l’atteinte à ce droit constitutionnel. Nous menons le combat pour nos libertés syndicales, le rétablissement de notre droit de parole dans la concertation sociale, le droit pour l’ensemble des travailleurs à une représentation démocratique.

Texte de base
Télécharger (140.12 Ko)

Thème 5 - En marche vers l’Europe et le monde

Unis, nous sommes tout, désunis, nous ne sommes rien. Moins il y a de frontières, plus cet ancien slogan se vérifie. La mondialisation, la libre circulation et un marché libre débridé nous forcent à regarder la réalité en face. Nous devons unir nos forces pour défendre les droits des travailleurs au-delà des frontières.

Mais l’Union Européenne telle qu’elle se construit actuellement entraine un rejet. En France, en Grèce, au Portugal, en Espagne, en Grande-Bretagne et en Italie, les jeunes et les travailleurs ont déjà exprimé leur rejet face à ces politiques néolibérales. Les acquis sociaux qu’ils défendent sont les résultats de luttes ouvrières dans chacun de leurs pays. Une défense efficace passe par le développement d’une solidarité au niveau européen qui est le contraire du repli sur soi.

Le fonctionnent actuel de l’Europe n’est pas démocratique. Il n’entraine que de l’individualisme et le repli sur soi avec comme conséquence la montée du nationalisme et du fascisme. Il n’est pas possible d’envisager une Europe sociale sans mise en place d’une véritable démocratie européenne, avec notamment un rôle démocratique du parlement et la fin des lobbyings. C’est la seule manière de restaurer la légitimité de l’Europe.

Nous devons poursuivre le développement de l’action syndicale européenne et internationale afin de pouvoir être au niveau européen aussi un contrepouvoir.

Texte de base
Télécharger (129.97 Ko)

Thème 6 - En marche vers de nouvelles structures syndicales

La FGTB a besoin d’un nouveau modèle organisationnel. Pour les militants, ces nouvelles structures doivent offrir un meilleur appui et resserrer les liens avec les affiliés. Il doit nous renforcer, nous rendre plus créatifs et actifs. Nous devons devenir un syndicat de militants cré-actifs.

Texte de base
Télécharger (115.21 Ko)

ACCG.be | Le site internet de la Centrale Générale - FGTB fait peau neuve

Le congrès 2014 coïncide avec la mise en ligne de la toute nouvelle version du site internet accg.be. C’est indéniable, internet est une source d’information pour de nombreux belges, il était donc indispensable d’y valoriser davantage l’information de la Centrale Générale-FGTB. Cette version 2.0 du site se veut plus accessible, plus fraiche et plus complète. Au rayon nouveautés :

Menu clair et facile : L’interface a été totalement repensée pour vous permettre de trouver rapidement l’information souhaitée : en parcourant le menu, en consultant les publications les plus récentes ou en utilisant le moteur de recherche implémenté au site.

Les pages sectorielles : Nous avons repensé l’agencement des pages sectorielles et leur contenu. Retrouvez en un temps record l’information concernant les salaires et les conditions de travail propres à votre commission paritaire. Nous rassemblons également l’actualité au secteur ainsi que les publications qui peuvent être utiles dans le cadre de votre mission syndicale.

Suivez-nous & Contactez-nous : facebook, twitter… occupent une place importante sur le web. Nous sommes d’ailleurs actifs sur ces réseaux sociaux. Ce qui change désormais, c’est que la Centrale Générale-FGTB vous permettra de relayer beaucoup plus facilement un article, un événement ou un tract sur votre page personnelle.

Mais trêve de longs discours… le plus simple pour vous convaincre de l’intérêt de tous ces changements, c’est de juger le nouveau site par vous-même en vous rendant sur accg.be.

Bon surf.

Motion d'actualité politique

Si un gouvernement des patrons et des riches continue à nous chercher... il nous trouvera!

Télécharger (161.06 Ko)

Le journal du congrès - Les délégués

Bon vent à notre ancien président - Merci Alain

Alain Clauwaert a quitté ses fonctions en tant que président de la Centrale Générale - FGTB. Mettant ainsi un terme à sa carrière professionnelle.

Alain a été président durant 10 années. Dans sa jeunesse déjà, il était actif dans l’action socialiste et le mouvement syndical. A la fin de ses études à la Haute Ecole de Gand, il travaille directement pour la centrale des métallos de Belgique (CMB) pour ensuite rejoindre la Centrale Générale - FGTB.

En tant que secrétaire syndical à Gand, il s’est occupé de secteurs tels que la chimie, le nettoyage et plus tard la construction.

Dès 2000, il arrive à Bruxelles. D’abord en tant que secrétaire général et dès 2004, en tant que président.

Il est connu pour être un négociateur social hors pair et un dirigeant syndical qui allie de main de maitre des positions fermes avec beaucoup de diplomatie, de nuances et d’empathie.

Alain Clauwaert est un socialiste intègre. Les militants et collaborateurs de la Centrale Générale –FGTB le remercient pour le travail accompli.

Coupe du Monde au QATAR : carton rouge

Au travers de selfies, un carton rouge à la main, les militants présents au congrès de la centrale ont tenu à faire passer un message à la FIFA: pas de coupe du monde au Qatar tant que les droits élémentaires du travail ne sont pas respectés. Et nous sommes très loin du compte. Alors que le Qatar est l’un des pays les plus riches du monde, les travailleurs, la plupart des immigrés venant de l’Inde, du Népal, d’Iran, du Pakistan et des Philippines sont traités comme des esclaves. Privés de tout droit, ils doivent s’acquitter d’un droit d’entrée et remettre leur passeport à l’employeur. Qui plus est, ils ne gagnent que $200 à $300 par mois et n’ont pas le droit de se syndiquer. Pire encore, d’après Human Rights Watch, ils seraient en moyenne 1000 à périr chaque année dans des accidents de travail.

Dans un tel contexte, il est donc inadmissible que cet Etat féodal esclavagiste puisse organisez la coupe du monde de football.

L'album photo sur Facebook

Le journal du congrès - Paul, Werner & Alain

Le journal du congrès - International

Publications

11/12/2014

12/12/2014

  • Congrès 2014 - Axes prioritaires

    Télécharger (327.02 Ko)
  • Congrès 2014 - Motion d'actualité politique

    Télécharger (161.06 Ko)
  • Congrès 2014 - Texte de base

    Télécharger (579.3 Ko)
  • Congrès 2014 - Thème 1 - En marche vers des emplois de qualité

    Télécharger (122.42 Ko)
  • Congrès 2014 - Thème 2 - En marche vers de meilleurs salaires une...

    Télécharger (96.71 Ko)
  • Congrès 2014 - Thème 3 - En marche vers une meilleure santé et plus...

    Télécharger (98.99 Ko)
  • Congrès 2014 - Thème 4 - En marche vers la liberté de négociation et...

    Télécharger (140.12 Ko)
  • Congrès 2014 - Thème 5 - En marche vers l’Europe et le monde

    Télécharger (129.97 Ko)
  • Congrès 2014 - Thème 6 - En marche vers de nouvelles structures...

    Télécharger (115.21 Ko)