Vous êtes ici

Menace sur les travailleurs à temps partiel

Vous travaillez à temps partiel… mais alors, qui va garder les enfants ?

Si vous travaillez à temps partiel dans le secteur des titres-services avec un horaire variable, vous risquez bien d’être amené à vous poser cette question de plus en plus souvent. Vous aviez prévu de garder vos enfants mercredi après-midi ? Peut-être même aviez-vous prévu d’aller avec eux à la piscine ou au parc ?

Ils risquent d’être déçus et vous dans l’embarras. En effet, si le projet de loi du ministre de l’emploi Kris Peeters passe, votre employeur pourra vous prévenir la veille que vous devez travailler le lendemain. Autant dire à la dernière minute. Pour les parents qui doivent jongler avec les horaires des enfants, du conjoint, de la garderie et de la baby-sitter, c’est un véritable enfer qui s’annonce.

Pourquoi une telle mesure ?

Le gouvernement prétend vouloir ‘moderniser et simplifier la réglementation’. Pour nous, il complexifie simplement la vie des travailleurs en leur imposant une flexibilité difficilement compatible avec la vie privée.

Pas d’accord ?

Cette mesure fait partie d’un paquet d’autres mesures du même genre. Cette soi-disant modernisation du travail, ne nous apporte rien de positif. Pire, pour la Centrale Générale-FGTB, c’est au contraire une régression. C’est contre cette mesure et les autres que nous nous insurgeons. Nous disons stop au gouvernement. Il va trop loin dans le détricotage gratuit et totalement inefficace de nos conditions de travail.

Si vous aussi vous, vous opposez à cette flexibilité démesurée, rejoignez-nous à la grande manifestation organisée le 24 mai prochain par le front commun syndical. C’est ensemble que nous ferons bouger les choses.

Où est la simplification ?

Le gouvernement dit vouloir simplement « simplifier les règles administratives» dans le cadre du travail à temps partiel. Mais ces changements et leurs conséquences vont plutôt complexifier la vie de nombreux travailleurs et précariser encore un peu plus leurs conditions de travail.

Voici un aperçu de ce qui attend les travailleurs à temps partiel :

Aujourd’hui Demain, si on ne fait rien… 
Actuellement le règlement de travail reprend tous les jours, les heures de travail : l’heure de début et de fin de la journée de travail, les pauses et les jours d’interruption réguliers du travail.  Le règlement de travail ne reprendrait plus qu’une « fourchette » pour les heures de travail, les jours de prestations ainsi que pour la durée journalière.  = Du flou et de l’incertitude
Les horaires de travail doivent être communiqués au moins 5 jours à l’avance (voire 15 jours à l’avance dans certains secteurs où cela a été négocié avec les partenaires sociaux). Les horaires devraient être communiqués au moins 1 jour à l’avance. Le travailleur a donc 24h pour s’organiser. 
= 24h chrono pour s’organiser
Les travailleurs à temps partiel qui effectuent des heures en plus que leur régime de travail (des heures complémentaires) perçoivent un sursalaire au-delà des trois premières heures par semaine (ou 39h par semaine).

Dans la pratique, les employeurs échappent d’avantage au paiement du sursalaire. 


= La porte ouverte aux abus des employeurs

Convaincu du désastre programmé?

Rejoignez-nous à la manifestation du mardi 24 mai 2016 - 11h00 - Gare du Nord à Bruxelles. Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de la force. Plus d'info

Vanessa - titres-services

'Comme beaucoup de mamans, je travaille à temps partiel. Cela me permet d’être là pour mes enfants le mercredi après-midi. Si cela devait changer, j’aurais un gros problème. Mes moyens sont déjà assez limités comme ça. Je constate que nous n’avons plus notre mot à dire sur rien et là où avant on adaptait le travail à l’homme, aujourd’hui, c’est l’homme qui doit s’adapter au travail. Et si on refuse, on s’expose au licenciement ou à des sanctions'.

Ann - nettoyage

'Je ne suis pas d’accord. Si vous devez apprendre seulement la veille que vous travaillez le lendemain, comment pouvez-vous encore organiser votre vie sociale ? Et si les heures complémentaires donnent droit à un sursalaire, comment peut-on tout à coup nous retirer ce droit? Non, c’est encore une fois un pas de trop dans la mauvaise direction'

Actualité · Publié le 13 Avril 2016, 14:45

Alors que la presse révélait le scandale de fraude fiscale initiée par les Panama Papers, le gouvernement annonçait de nouvelles mesures budgétaires qui toucheront de plein fouet les travailleurs. Lire la suite

Actualité · Publié le 7 Mars 2016, 13:30

Pour de nombreuses femmes, le travail à temps partiel n’est pas un choix. Seul 8,5% ne souhaitent pas travailler à temps plein. Lire la suite

Votre recherche n'a donné aucun résultat.