Vacances 2019

Combien de jours?

Pour un ouvrier, une année complète de travail en 2018 donne droit à 4 semaines de congés payés en 2019. Pour un temps plein dans une semaine de 5 jours, cela représente 20 jours de congés payés. Dans un régime de 6 jours par semaine, cela représente 24 jours de congés payés. Les temps partiel ont droit à un nombre de jours de vacances proportionnel (ex : 3 jours de travail par semaine =12 jours de congés payés). 

En 2019, les employés ont droit à 2 jours de congé par mois presté en 2018 (ex : 6 mois de travail en 2018 = 12 jours de congé en 2019). La durée maximale de vacances dans un système de 6 jours est de 24 jours et de 20 jours dans un système de 5 jours. Pour les temps partiel, le nombre de jours se calcule selon les mêmes règles que pour un temps plein. Son droit est toutefois proportionnel à ses prestations. Pour le mois d’entrée en service ou de sortie, vous n'avez en principe pas droit aux 2 jours de congé. Toutefois, un employeur peut accorder des congés proportionnels en fonction des prestations pour ce mois.

A savoir : certains jours d’absence sont pris en compte (jours assimilés). Par exemple l’accident de travail et maladie professionnelle, l’accident autre qu’un accident de travail, la maladie autre que maladie professionnelle, la journée de repos compensatoire, le repos de maternité, la grève, les missions syndicales, le chômage temporaire pour raisons économiques et le petit chômage.

Certains secteurs et entreprises accordent plus de jours que ce que fixe la loi. On parle alors de congés extralégaux. 

En théorie, les jours qui ne sont pas pris sont perdus. 

Moins de 20 jours?

Pour les travailleurs qui n’ont pas travaillé en 2018, ou qui n’ont pas travaillé une année complète, plusieurs systèmes permettent malgré tout de prendre quelques jours de congés, rémunérés ou pas, en 2019. 

Vacances jeunes

Le jeune qui a quitté l’école en 2018 peut obtenir, sous certaines conditions, des allocations-vacances jeunes et des jours de vacances complémentaires via les vacances jeunes. Plus d'info

Vacances seniors

Un régime de vacances seniors est accordé aux personnes qui reprennent le travail après une période d’inactivité et qui n’ont pas de droits (ou qui ont des droits incomplets) en matière de vacances annuelles. Plus d'info

Vacances supplémentaires

Si c’est votre premier emploi en Belgique, ou si vous retrouvez du boulot après une période de chômage, vous n’avez pas droit aux 4 semaines légales. Grâce aux vacances supplémentaires ou vacances européennes, vous pouvez malgré tout prendre quelques jours de congé. Attention, il s’agit d’une avance sur le double pécule de l’année suivante. Plus d'info

Plus d’infos sur les différents systèmes et les conditions d'accès auprès de votre section locale.

Quid en cas de fermeture collective?

Certaines entreprises sont fermées pendant une longue période pour permettre aux travailleurs de prendre leurs vacances. Les travailleurs n’ont donc pas d’autres choix que de prendre la totalité (ou une grande partie) de leurs congés payés durant cette période. 
Mais il se peut que – pour certaines raisons - un travailleur n’ait pas droit à suffisamment de jours de congé payés pour « remplir » cette période de fermeture. 

Dans ce cas et sous certaines conditions -  le travailleur peut demander à être mis en chômage temporaire et demande le bénéficier d’allocations « pour cause de fermeture collective à la suite de vacance annuelles »  

Plus d’information sur onem.be

Congé sans solde

Le travailleur a toujours la possibilité de demandé à son employeur de prendre quelques jours de congés sans solde. Il faut cependant être bien conscient des conséquences de ces systèmes :  

  • Comme son nom l’indique, on ne perçoit rien pour ces jours.
  • Même s’il n’est pas payé, l’employeur doit marquer son accord (ce n’est pas un droit). 
  • La prise de ces jours pourra avoir un impact négatif sur certains avantages : jours de vacances de l’année suivante, montant de la prime de fin d’année, etc. 
Combien?

Ouvriers

Pour les ouvriers, le pécule de vacances se compose du pécule simple et du pécule double. Le pécule simple est le salaire normal pour les jours de congé et le pécule double vient en plus du salaire normal. 

Le pécule de vacances (simple et double) est calculé sur base du salaire brut gagné en 2018. Il faut multiplier cette somme par 1,08. Votre pécule de vacances brut correspond à 15,38 % de cette somme. Il faut encore déduire les cotisations ONSS et le précompte professionnel. 

Le pécule est payé entre le 2 mai et le 30 juin par la caisse de vacances à laquelle votre employeur est affilié. 

Le paiement se fait exclusivement par compte. Signalez tout changement à :

  • l’ONVA (l’Office National des Vacances Annuelles): pour la plupart des ouvriers : www.onva.be ;
  • pour les autres caisses, comme la Caisse Congé du Bâtiment (construction) ou Vacantex (textile) : www.securitesociale.be ;
  • pour tous les ouvriers, via l’attestophone : 02 627 97 65 – choix 2.

Employés

Un employé qui prend des vacances reçoit son salaire normal de son employeur à la date habituelle. C’est ce qu’on appelle le simple pécule de vacances. 

Quant au double pécule de vacances, c’est un supplément accordé en plus de la rémunération normale. En principe, le double pécule de vacances doit être payé au moment où l’employé prend ses vacances principales mais le paiement est souvent effectué au même moment pour tous les employés de l’entreprise (habituellement en mai ou en juin).

Le double pécule représente 92% de la rémunération mensuelle normale. Il faut multiplier le nombre de mois prestés (ou assimilés en 2018) par 92% de la rémunération brute du mois pendant lequel les vacances sont prises. Le tout divisé par 12. 

Exemple : vous avez travaillé les 12 mois de l’année écoulée. Vous percevez comme rémunération normale pour le mois où vous partez en vacances 2000€ bruts. Votre double pécule sera donc : 12 x (92% de 2000€) /12= 1.840€

Si votre rémunération est variable, vous avez droit, par jour de vacances, à un pécule de vacances égal à la moyenne journalière des rémunérations brutes perçues pendant chacun des douze mois précédant le mois des vacances.

 

Quand ?

En principe, entre le 1er mai et le 31 octobre. Durant cette période, les travailleurs ont droit à 2 semaines de vacances sans interruption et trois semaines pour les jeunes de moins de 18 ans. Les chefs de famille doivent pouvoir prendre leurs vacances de préférence pendant les vacances scolaires. Les vacances peuvent être fractionnées. Cependant, une semaine de vacances sans interruption est obligatoire. 

Si vous êtes malade avant le début de vos vacances, celles-ci peuvent être déplacées (même si une fermeture collective est prévue) par contre, si vous tombez malade pendant vos vacances, vos jours sont perdus.

Au chômage?

Les chômeurs complets ont droit à 24 jours (samedis compris) de vacances par an (= 4 semaines). Les jours de vacances pris pendant une période de travail sont pris en compte.

Vous recevez des allocations de chômage pour les jours de vacances que vous prenez pendant votre période de chômage. Les jours de vacances qui sont couverts par un pécule de vacances ne donnent pas droit à l’allocation de chômage (ex. : si vous avez travaillé toute l’année passée ou une partie).

Pendant les vacances, vous pouvez partir à l’étranger vu que vous ne devez pas être disponible pour le marché de l’emploi.

Un jour de vacances doit être marqué de la lettre ‘V’ dans la case correspondante de votre carte de contrôle (que ce jour soit couvert ou non par un pécule de vacances). Les jours de congés payés que vous n'avez pas pris avant le 31 décembre sont automatiquement déduits de votre allocation du mois de décembre. Vous ne pouvez en effet pas reporter ces jours de congés à l'année suivante.

Outil

Vacances 2019 - Employés

Outil

Vacances 2019 - Ouvriers