Déplacement d’un chantier à un autre

Lorsqu’un travailleur doit desservir plusieurs chantiers successifs, le temps nécessaire pour se rendre d’un chantier à l’autre est indemnisé € 0,0845 par km, avec un minimum de € 1,6900 par déplacement.

Attention : Cette indemnité n’est pas due aux laveurs de vitres, aux travaux organisés en tournées, à l’enlèvement des déchets, au nettoyage industriel (catégorie 8), ni quand il s’écoule plus de 3 heures entre la fin d’un chantier et le début du suivant, ni quand la distance parcourue reste inférieure à 1 km.