Indemnités de sécurité d’existence

Ces allocations sectorielles ne s’ajoutent pas à celles éventuellement prévues dans votre entreprise. Néanmoins, vous pouvez bénéficier du régime qui vous est le plus favorable.

Allocation complémentaire en cas de chômage

Vous pouvez bénéficier d’allocations complémentaires de chômage :

  • en cas de chômage temporaire (condition : 3 mois d’ancienneté dans l’entreprise),
  • en cas de licenciement pour des raisons technologiques ou économiques (condition : 1 an d’ancienneté dans l’entreprise).

Cette allocation

  • s’élève à 6,5 € par jour,
  • est octroyée pendant 90 jours maximum.

Allocation unique en cas d’accident mortel

En cas d’accident mortel de travail, une allocation unique égale à un mois de salaire est versée au conjoint. En plus, une allocation de 259,05 € est octroyée par enfant âgé de moins de 18 ans ou pour lesquels les allocations familiales sont versées.

Allocation en cas de départ anticipé

En cas de départ avant l’âge légal de la pension, vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions, d’une indemnité de 6 semaines de salaire par an, augmentée d’une prime de fin d’année de 8,33%.

Allocation unique en cas d’accident mortel

En cas d’accident mortel de travail, une allocation unique égale à un mois de salaire est versée au conjoint. En plus, une allocation de 259,05 € est octroyée par enfant âgé de moins de 18 ans ou pour lesquels les allocations familiales sont versées.

Allocation complémentaire en cas d’accident de travail

Si l’accident de travail dont vous êtes victime entraîne une incapacité de plus de 30 jours civils, vous bénéficiez d’une allocation journalière d’un montant de 1,30 € à partir du 31ème jour. Elle est octroyée pendant 90 jours maximum.

Allocation complémentaire en cas de maladie de longue durée

En cas de maladie de longue durée, vous pouvez bénéficier d’une indemnité journalière.

L’allocation s’élève à :

  • 1,50 € du 31ème jour au 60ème jour de maladie
  • 3,00 € du 61ème jour au 120ème jour de maladie

Condition : 1 an d’ancienneté dans l’entreprise.

Attention, cette allocation n’est toutefois pas due en cas de congé de grossesse.