Deux remèdes contre la crise sociale : un impôt sur les fortunes et la fin de l’évasion fiscale

En ce 14 septembre, la Grand-Place de Mons a été prise d’assaut par plusieurs militantes de la Centrale Générale – FGTB de Mons-Borinage. Leur objectif: mettre en avant la problématique de l’évasion fiscale et appeler à un impôt sur les fortunes. Si rien ne change, la crise sanitaire du coronavirus risque fort de se transformer en crise sociale pour des millions de travailleurs. Il est urgent de prendre des mesures adéquates !

Là où les experts planchent sur la recherche d’un vaccin pour endiguer le coronavirus, la FGTB dispose déjà de vaccins pour lutter contre la crise sociale. Nous appelons le futur gouvernement à faire preuve de bon sens et à les mettre en œuvre au plus vite. Parmi ces mesures défendues bec et ongles par notre syndicat, nous retrouvons une réforme fiscale juste. Avec, entre autres, une taxe sur les grosses fortunes et pour cela, la réalisation d'un cadastre sur les fortunes afin de dégager les moyens nécessaires.

L’évasion fiscale pas légitime

L’évasion fiscale est un véritable fléau dans notre société et ampute les finances publiques de milliards d’euros chaque année. En 2019, on estime que des milliards d’euros ont été perdus par l’Etat au bénéfice de l’évasion fiscale. Un manque à gagner immense qui permettrait à la sécurité sociale et aux services publics de fonctionner correctement. Il est essentiel que chacun, entreprises et citoyens, paie les impôts dus sans aucune possibilité d’y échapper.

En action pour une fiscalité juste !

La Barbade, Trinidad, Tobago, autant de destinations de rêve qui ont la particularité d'attirer des milliards d'euros en provenance de Belgique grâce à des taux d'imposition ridiculement bas. Et même en cette période de crise sans précédent, les grosses fortunes continuent d’y envoyer leur argent, privant ainsi les finances belges de ressources pourtant indispensables. Via cette campagne, nous rappelons qu’il est hors de question que le trou de la sécurité sociale qui s’annonce pour 2021 soit comblé par les travailleurs alors que les entreprises et les riches profitent allégrement de l’évasion fiscale. C’est le message que les militantes de la Centrale Générale – FGTB de Mons-Borinage ont voulu faire passer. Mais aucun doute que cette action n’est que la première d’une longue série. 

Plus d’infos sur l’évasion fiscale sur notre site www.auparadis.be