Indemnité en cas d’accident du travail mortel

Le décès de l’ouvrier ouvrant le droit à l’indemnité doit résulter d’un accident du travail indemnisable par l’assureur compétent.

Elle est payée au conjoint survivant ou à la personne avec laquelle l’ouvrier cohabitait ou, à défaut, à ses descendants.

Le montant s’élève aujourd’hui à € 2.500. A partir de janvier 2018, cette indemnité s’élèvera à € 2527,5.