Vous êtes ici

Actualité

Jeudi 19 Janvier 2017, 14:00

Le "lundi perdu" souligne l'importance de la protection sociale

C’est une tradition bien ancrée pour les secteurs du textile, la Centrale Générale organisait le 7 janvier son traditionnel colloque du Lundi perdu. 300 militants ont répondu présent.

Elie Verplancken, secrétaire fédéral en charge du secteur, a introduit la journée en soulignant la bonne santé du secteur du textile. Les ventes sont à la hausse et les profits sont élevés. Mais là où le bât blesse, c’est que l’emploi et les salaires sont à la traine.

L’invité de cette journée était Peter Vanvelthoven (SP.a). Durant sa présentation, il a mis le doigt sur les erreurs financières et économiques du gouvernement Michel en général et son ministres des finances, Van Overtveldt, en particulier : « Avec le gouvernement précédent, la Belgique se profilait comme un des leaders des pays européens en matière de croissance économique et de création d’emplois. La politique d’austérité a inversé la tendance et la Belgique fait désormais partie des mauvais élèves en la matière ».

Pour lui, le déficit budgétaire engendré par le gouvernement n’est pas anodin. Cette situation fait le jeu de la NVA qui peut ainsi décrier notre système de sécurité sociale et réclamer des économies dans le domaine. Leur objectif : démanteler la sécurité sociale.

Werner Van Heetvelde, président de la Centrale Générale – FGTB, a ensuite pris la parole afin d’annoncer les prochaines échéances de notre centrale. Une année qui s’annonce chargée. A côté de la lutte pour la préservation de nos acquis sociaux, elle fera la part belle aux négociations dans nos différents secteurs pour améliorer les salaires et les conditions de travail des travailleurs.