Vous êtes ici

Actualité

Mardi 26 Juin 2018, 13:45

Les aide-ménagères de Partena Titres-services obtiennent le respect

C’est presque du jamais-vu dans le secteur des titres-services : une grève à durée indéterminée avait été annoncée chez Partena Titres-services. En cause, l’employeur qui prétendait ne pas pouvoir offrir une reconnaissance financière à ses aide-ménagères. Et même s’il n’est pas simple pour elles de se mobiliser, le front commun syndical y est parvenu. Mieux : elles ont obtenu une prime qui les récompense équitablement pour leur dur labeur et qui les valorise.

L’employeur s’est dit surpris lors de la réception d’un préavis de grève en juin. Pourtant, plusieurs conflits couvaient. Tout d’abord celui relatif à la rémunération et la reconnaissance des travailleuses qui perdurait depuis plus d’un an. Ensuite, l’augmentation de la charge de travail qui a coïncidé avec la croissance de l’entreprise. Et tout cela sans que leur dur labeur ne soit justement rémunéré.

Manque de respect

En 2017 déjà, une grève avait éclaté au sein du personnel de Partena Titres-services. La concertation qui en avait suivi avait permis d’obtenir une augmentation du chèque-repas de 1 euro. Mais peu de temps après, l’employeur revenait sur sa décision en réduisant la valeur des chèques de 50 cents. Entre-temps, l’entreprise Solide Forta a été reprise par Partena et une prime a été octroyée au personnel transféré. Et rien pour le personnel qui travaillait fidèlement depuis de nombreuses années pour Partena.

Pour les aide-ménagères et leurs syndicats, ce manque de respect a fait l’effet d’une gifle. Et la rencontre qui a suivi n’a pas amélioré la relation. Pour Partena, il n’y avait pas assez d’argent pour une augmentation, et ce malgré la prime déjà octroyée aux travailleuses de Solide Forta. Ce n’est que sous la menace d’un préavis de grève que la direction a pu faire un geste envers son personnel.

Une juste reconnaissance

La conciliation entre la direction et le front commun syndical a débouché sur une proposition qui récompense justement le travail des aide-ménagères. Une prime d’ancienneté unique financièrement abordable pour l’entreprise et qui ne met pas en danger la sécurité d’emploi. La grève a donc été annulée sur le fil. Les travailleurs concernés qui souhaitent plus d’informations à ce sujet peuvent prendre contact avec leurs consultants ou leur délégué syndical.