Vous êtes ici

Actualité

Mardi 30 Janvier 2018, 10:45

Non marchand wallon - Volonté syndicale contre zones d’ombre patronales

La nouvelle coalition politique wallonne nous a confirmé le budget obtenu grâce aux actions syndicales : le non marchand wallon dispose d’une enveloppe de 10 millions € en 2018, augmentée deux fois de 10 millions € en 2019 et en 2020. Priorité syndicale : la réduction collective du temps de travail pour les 53 000 travailleurs concernés.

La négociation est entrée dans le vif du sujet depuis la confirmation du budget par le gouvernement wallon. Du côté syndical, la priorité est la réduction collective du temps de travail afin de permettre aux travailleurs de mieux concilier vie privée et vie professionnelle. Notre volonté est aussi de tendre vers des conditions plus humaines de travail : adoptons le travail aux travailleurs, pas l’inverse. « Le budget actuel est insuffisant pour résoudre tous les problèmes. Mais nous souhaitons que le futur accord porte les germes d’une amélioration du bien-être des travailleurs », explique Andrea Della Vecchia en charge du secteur.

Du côté patronal, diverses zones d’ombre subsistent. D’une part, les représentants des Maisons d’éducation et d’hébergement veulent conditionner l’accord à l’octroi d’un budget supplémentaire pour leur secteur. Inacceptable pour les syndicats. D’autre part, les représentants des Maisons de repos et de soins ne participent pas encore aux échanges alors qu’ils sont aussi concernés par le futur accord suite à la régionalisation de ce secteur en janvier 2018.

Les organisations syndicales exigent des clarifications rapides sur ces différents points afin d’entériner au plus vite l’Accord social pour la période 2018-2020 et de conclure les conventions collectives d’application pour chacun des secteurs concernés.