Vous êtes ici

Négociation sectorielle

Mercredi 28 Octobre 2015, 8:45

Un accord dans le secteur de la préparation du lin

Les négociations dans les secteurs pour de nouvelles conventions collectives de travail, les CCT, se poursuivent. C’est aujourd’hui le secteur de la préparation du lin qui vient de parvenir à un accord. En ce qui concerne le secteur des carrières, toujours pas d’accord pour l’ensemble du secteur mais grâce aux actions menées avec succès par les travailleurs, les patrons n’ont pas eu d’autre choix que de revenir à la table de négociations sous l’égide du SPF emploi. En revanche, la situation s’est débloquée au sein du groupe Lhoist où les travailleurs ont obtenu gain de cause.

Préparation du Lin

En ce qui concerne le pouvoir d’achat, la part patronale dans le chèque-repas sera augmentée de 1 € dès le 1er janvier 2016. Toujours en janvier 2016, le supplément de 2 € par jour de chômage temporaire sera augmenté de 0,70 €. Cette majoration est prise en charge par les réserves du Fonds Social et de Garantie.

En ce qui concerne les régimes de chômage avec complément d’entreprise (RCC, anciennement les prépensions), les régimes suivants seront introduits pour la période 2015–2016: RCC 62 ans, RCC 58 ans – 40 ans de carrière à partir du 1er janvier 2016, RCC 58 ans – 20 ans de prestations de nuit – carrière de 33 ans, RCC 58 ans – métiers lourds – carrière de 35 ans et RCC 58 ans – problèmes physiques graves.

Fin de la grève chez Lhoist

Nous vous en parlions dans une précédente édition, les négociations dans le secteur des carrières sont difficiles. En outre, les travailleurs des trois sites du groupe Lhoist ont été confrontés à un blocage dans le cadre de négociations de conventions internes, plus précisément la CCT 90, qui les a poussés à partir en grève.

Il faut savoir que la CCT 90 permet de négocier des avantages financiers liés à la réalisation d'objectifs concrets, par exemple en termes de qualité, de sécurité ou encore d’accidents du travail. La revendication des syndicats était très simple : ils demandaient une revalorisation de la prime afin de compenser l’introduction d’une nouvelle taxe sur cette prime et permettre ainsi aux travailleurs de conserver le même montant en poche.
Devant la détermination des travailleurs, les négociations ont redémarré, les travailleurs ont obtenu gain de cause et le travail a repris. Brahim Hilami, secrétaire fédéral en charge du secteur se montre satisfait: « Ce résultat positif doit avant tout montrer aux fatalistes que rien n’est impossible quand on est solidaire ».