Vous êtes ici

Négociations sectorielles

Du cahier de revendications à l’accord, quel chemin?

A présent que nous avons un accord interprofessionnel, un AIP, les négociations pour de nouvelles conventions collectives de travail dans les secteurs vont démarrer. Les nouvelles conventions collectives de travail (CCT) porteront sur 2017 et 2018. Si le contour a été dessiné par l’AIP, c’est à présent secteur par secteur que les détails vont être négociés.

Mais au fait, ces négociations me concernent-elles ? Qu’est-ce qui est décidé et par qui?

Suis-je concerné ?

Oui, car les délégués établissent un cahier de revendications pour chaque secteur, donc également le vôtre. Ils définiront ensemble quelles sont les priorités et les besoins pour votre secteur, tant en termes de salaires qu’en termes de conditions de travail. Ainsi par exemple l’AIP a fixé la norme salariale à 1,1% brut sur deux ans. Mais chaque secteur va définir de quelle manière ce 1,1 % va être attribué. Les délégués sont les mieux placés pour établir ce cahier de revendications puisqu’ils connaissent à la fois les préoccupations des travailleurs mais aussi la réalité économique de leur secteur.

Les délégués à la manœuvre 

Les délégués établissent donc un cahier de revendications avec l’aide de leur section régionale. Ensuite, des délégués de toutes les sections du pays se réunissent au cours d’un conseil syndical afin de définir ensemble les revendications finales. Dans pratiquement tous les secteurs, on met tout en œuvre pour déposer un cahier de revendications commun avec les autres syndicats. Cela ne fait que renforcer la force syndicale durant les négociations.

Enfin, les négociations avec les employeurs débutent. Du côté syndical, ce sont les secrétaires syndicaux et le secrétaire fédéral qui négocient. Les délégués sont régulièrement tenus au courant de l’état d’avancement. Lorsqu’un accord est atteint, le conseil syndical se réunit à nouveau afin que les délégués puissent juger du résultat final. S’ils l’acceptent, il y a un accord et il est transposé en CCT.

Et s’il n’y a pas d’accord?

Les négociations durent des semaines, parfois des mois. L’objectif étant d’arriver à un bon résultat grâce à la concertation sociale, mais il va de soi que si les employeurs ne répondent pas suffisamment à nos revendications légitimes, des actions peuvent avoir lieu. Les travailleurs viennent alors soutenir les délégués afin de donner plus de force à leurs revendications.

 

Augmentation du salaire brut… Le choix malin !

Actuellement, les négociations sectorielles sur les conditions de salaire et de travail démarrent. La Centrale Générale – FGTB encourage les augmentations salariales en brut. Pourquoi ? Parce qu’aujourd’hui comme demain, le brut n’a que des avantages. Un choix malin donc.

Pour la première fois depuis plusieurs années, des négociations sur le pouvoir d’achat sont à nouveau possibles. L’accord interprofessionnel prévoit une marge de négociation de 1,1%. La Centrale Générale – FGTB met le focus sur des augmentations du salaire brut. Concrètement, cela signifie que nous négocierons des augmentations du salaire horaire, de la prime de fin d’année, des primes d’équipe et autres.

Pourquoi?

Le salaire brut se compose de différents éléments: le salaire net (celui qui est versé sur votre compte), les cotisations à la sécurité sociale et des impôts (précompte professionnel). En augmentant le salaire brut, c’est donc à la fois le salaire net qui augmente, mais aussi les cotisations à la sécurité sociale.

De cette manière, nous permettons à la sécurité sociale de recevoir les moyens nécessaires à sa sauvegarde. C’est important. Car en cas de maladie, de chômage ou à l’heure de la pension, vous aussi, vous aurez besoin de la sécurité sociale. En d’autres mots: grâce à une augmentation du salaire brut, vous recevez plus aujourd’hui mais en plus vous garantissez votre avenir.

Négociations sectorielles · Publié le 29 Mars 2017, 16:00

Cahier de revendications 2017 - 2018 - Salles de cinéma Lire la suite

Négociations sectorielles · Publié le 23 Mars 2017, 15:30

Les négociations pour la CCT sectorielle 2017-2018 ont commencé. Nous avons déposé le cahier de revendications le 21 mars.  Lire la suite

Négociations sectorielles · Publié le 21 Mars 2017, 10:15

Nos principales revendications: 1,1% d’augmentation des salaires et des mesures dans le cadre des emplois durables et du travail plus faisable. Lire la suite

Pages

  • Cuir - Projet protocole d'accord 2017-2018

    Télécharger (53.12 Ko)
  • Ameublement et transformation du bois - INFO FLASH 1

    Télécharger (396.86 Ko)
  • Ameublement et transformation du bois - Info Flash 2

    Télécharger (186.97 Ko)
  • Ameublement et transformation du bois - Info Flash 3

    Télécharger (184.99 Ko)
  • Salles de cinéma: cahier de revendications 2017-2018

    Télécharger (77.93 Ko)
  • Cahier de revendications en front commun CP 106.02

    Télécharger (285.93 Ko)